Camille et Paul (Littérature Française) par Dominique Bona

November 17, 2018

Camille et Paul (Littérature Française) par Dominique Bona

Titre de livre: Camille et Paul (Littérature Française)

Auteur: Dominique Bona

Broché: 402 pages

Date de sortie: September 13, 2006

Éditeur: Grasset

Télécharger Lire En Ligne

Dominique Bona avec Camille et Paul (Littérature Française)

Camille et Paul (Littérature Française) par Dominique Bona a été vendu pour EUR 7,49 chaque copie. Le livre publié par Grasset. Il contient 402 le nombre de pages. Inscrivez-vous maintenant pour accéder à des milliers de livres disponibles en téléchargement gratuit. L’inscription était gratuite.

Camille, le sculpteur, Paul l’écrivain : pour la première fois, une biographie réunit les destins passionnés des Claudel, frère et sœur. Nés dans une province paysanne et rude, aux marches de la Champagne ; grandis près de l’église et du cimetière de leur village ; ils ont eu la même enfance, tourmentée et sauvage. Leurs vocations s’éveillent ensemble. Elle les rapproche et les unit. Paul aime les mots ; Camille, la terre. Ils veulent fuir la réalité morne du quotidien et s’enivrer d’ailleurs. Pour Camille, la rencontre à Paris avec Rodin – son aîné de vingt quatre ans – confirme son talent, épanouit sa vie de femme, avant de virer à l’affrontement puis au cauchemar. Les sculptures rythment cette histoire d’amour, sensuelle et tragique, que réprouve sa famille. Une femme artiste, célibataire, amoureuse d’un homme qui refuse de l’épouser : la réputation d’un clan est en jeu. Pour Paul, consul puis ambassadeur de France, des voyages innombrables l’amènent loin de sa sœur, en Chine, au Brésil, au Japon. Une femme mariée connue sur un paquebot restera un éternel amour. Vies ardentes. Tempéraments de feu. Portrait de deux caractères rebelles à tout autre idéal que celui que leur dicte leur cœur. Ce livre suit pas à pas leur création, les fièvres de leur parcours, complice et souvent en fusion. Les divers exils de Paul. La « folie » de Camille, rendue irréversible par les incompréhensions d’une mère intransigeante. Mais aussi par tout une époque pour laquelle la maladie mentale est forcément honteuse. Inéluctablement, le frère et la sœur s’éloignent, sans cesser de s’aimer. L’un, ambassadeur et poète reconnu, est un homme qu’on voit souffir, toujours épris d’absolu. L’autre passera 30 ans dans un bloc psychiatrique.